Une semaine en Californie, entre montagnes et désert

IMG_3388 (2)

Les grands parcs de la Californie sont un dépaysement total : outre celui du Yosemite, la région regorge de secteurs parfaits pour replonger dans le monde merveilleux de l’escalade en fissures ! Nous avons profité d’un beau créneau météo pour partir à la découverte de deux sites : les Needles, qui jouxte le parc des Sequoias Géants, et Joshua Tree, dans une ambiance plus chaude et désertique.

Vendredi, atterrissage à Los Angeles. De là, 4h de route vers le NE pour rejoindre Porterville, puis Ponderosa. Enfin, nous nous attendions à un petit village, il s’agit en fait …. d’un café-bar, village à lui tout seul ! Ambiance bout du monde et western garantie !
Après 5km de route forestière, nous arrivons au camp ; à notre grande surprise, malgré les conditions pré-hivernales, les grimpeurs sont encore nombreux ici ! Deux sacs remplis de cordes, friends, baudriers, chaussons, et surtout gants de fissure, et nous voilà partis le long du très agréable trail d’approche des Needles, ces aiguilles de granite, véritables flammes dorées, qui trônent au milieu des sequoias géants …
Ce sentier demande environ 1h de marche. Ensuite, selon les secteurs choisis, la marche peut aller de 10min à 1h30 supplémentaires. Nous avons choisi d’aller explorer d’office le secteur le plus éloigné, le Voodoo Dome, 1h15 d’approche supplémentaire à travers la forêt.
Il faut savoir qu’ici, tous les noms des sommets sont associés au domaine de la magie, ou de la féérie : Wizard, the Witch, the Magician, the Charlatan, Voodoo Dome … voilà quelques exemples de sommets des plus magiques !
P1060649 (2)
Voodoo Dome – White Punks on Dope : 6 grandes longueurs, pour 280m d’escalade en fissures, dièdre, et dalle
Cotation 5.9 (voir le tableau d’équivalence ci-dessous) : se méfier des cotations, l’escalade en Californie est bien atypique pour nos pratiques de grimpeurs de « face-climbing » européens..

Ici, l’escalade n’est pas seulement une gymnastique de bout de pied et d’arquées sur réglettes : c’est tout le corps qui est sollicité, pour une escalade en coincements de pieds, de doigts, de bras, ou même d’épaules, de cuisses, jusqu’au corps entier ! Gants de fissures et chaussons bien plats exigés !
Une escalade qui s’avère extrêmement plaisante dès que les déclics progressivement se font..P1060660 (2)P1060663

C’est aussi une école parfaite pour la pose des coinceurs, friends, câblés et hexentrics, car ici, rien n’est équipé ! De temps en temps, un spit au relai..

Au retour de cette 1ère journée, c’est la neige et le grésil qui nous cueille sur le sentier… ambiance hivernale ! Nous envions quelques instants nos amis américains réfugiés au chaud dans leur van… Notre tente, elle, reste bien froide..

Le lendemain, toutes les parois sont miraculeusement sèches : Fancy Free, 5.10, sera notre objectif du jour. Une superbe ligne, technique, louvoyant entre les fissures de cet océan de granite jaune de Charlatan. En face, nous observons les grimpeurs qui semblent danser dans Igor Unchained, et Airy Interlude, deux autres voies mythiques des Needles..

 

Arrivés cette fois pas trop tard au sommet, nous profitons du reste du jour pour aller visiter les restes de l’observatoire, perché à l’entrée des Needles, au sommet de la 1ère aiguille.. Un feu de forêt l’a entièrement détruit il y a quelques années, seuls les vestiges maçonnés sont encore visibles.

Au programme de la 3è journée : enchaînement de Thin Ice (un des must des Needles) et de Spooky, 5 longueurs de toute beauté !P1060675 (3)P1060693 (2)P1060700 (2)

Après quelques journées de grimpe entre 5 et 8°C, nous décidons de filer dans le Sud de la Californie, dans le parc de Joshua Tree. Sur la route, nous profitons d’une heure pour aller visiter le parc des sequoias géants, des arbres majestueux, dont certains peuvent atteindre 30m de circonférence !

 

4h de route sont nécessaires pour relier les Needles au parc de Joshua Tree. Le paysage s’assèche progressivement, en quelques miles, on passe des forêts de séquoias géants aux champs de cactus … et d’éoliennes..
Le parc national de Joshua Tree, c’est à la fois le désert du Colorado, aux basses altitudes et le désert des Mojaves, aux plus hautes altitudes. C’est ici qu’on y croise l’arbre de Josué (Joshua Tree), une espèce que l’on rencontre uniquement dans le Sud-Ouest des Etats-Unis. De nombreux sentiers (trails) sillonnent ce parc, pour le plaisir des randonneurs, tandis que les plus gros blocs sont équipés pour de l’escalade d’1 longueur à 3 longueurs maximum, à nouveau toute en fissure, sur un rocher au grain ultra adhérent !
C’est dans le secteur de Hidden Valley que nous allons user la gomme de nos chaussons, en partageant notre corde avec un ancien guide américain, qui très spontanément, nous guide au travers des must de la vallée..

P1060842
De belles rencontres humaines et minérales, décidément, les parcs américains fascineront et dépayseront encore longtemps !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s